La supply chain est aujourd’hui un terme largement employé dans les entreprises qui ont toutes compris qu’elle pouvait représenter un important levier de performance. Cependant, tout le monde n’en donne pas la même définition. Le concept de supply chain a été inventé avant le nom lui-même, ce qui le rend flou pour beaucoup de personnes. Mais qu’est-ce que la supply chain réellement ? Voici toutes les informations pour comprendre le concept dans sa globalité.

 

 

Définition de la supply chain

La supply chain est un terme employé afin de désigner la chaîne d’approvisionnement. En d’autres termes, la supply chain se réfère à l’ensemble des étapes relatives à la vie d’une marchandise, de l’approvisionnement en matières premières à la mise à disposition de la marchandise au client via un point de vente physique ou un site de e-commerce, en passant par le processus de production, le transport ou encore le stockage.

La supply chain est composée de trois flux distincts : le flux physique, le flux d’informations et le flux financier.

 

Le flux physique dans la supply chain

Le flux physique correspond au transport et au stockage des marchandises. En général, le flux est orienté d’un site de production vers un entrepôt ou une zone de stockage. Tout ou partir de ce flux sera ensuite dirigé vers un magasin ou le client lui-même. Le flux physique regroupe à la fois les fonctions de maintenance, d’approvisionnement, mais aussi de gestion des stocks via un WMS, à l’image d’IzyPro que nous distribuons. Il comprend également les fonctions de gestion d’entrepôt, de transport et de flux de produits. L’intensité de ce flux est régie par les ventes prévisionnelles qui permettent d’éviter les ruptures de stock ou le surstock.

 

Le flux d’informations dans la supply chain

Pas de flux physique sans flux d’informations ! Durant son activité, une entreprise va être amenée à produire et stocker une quantité colossale de données. Afin de les exploiter de la meilleure des façons, elle devra créer une base de données accessible sur un serveur sécurisé. Toute l’information est donc centralisée en un même point. On y trouve les données sur les marchandises, les intervenants comme les fournisseurs, les partenaires et les clients, les différentes stratégies à appliquer, mais aussi les moyens de chaque infrastructure. Grâce à toutes ces informations, il est possible d’utiliser le flux d’information afin de mettre en place une stratégie de supply chain qui se base sur des données concrètes et non théoriques. C’est ainsi toute la chaîne de valeur qui est analysée afin de faciliter la prise de décision tout en diminuant les risques relatifs à la véracité des données.

 

Le flux financier dans la supply chain

Le flux financier rassemble l’intégralité des transactions qui sont échangées entre les acteurs d’une supply chain. On y trouve les fournisseurs, les partenaires et les sous-traitants. Tous les paiements, les traitements de commande et de facturation passent par le flux financier. Il est généralement géré par les services achats et commerciaux d’une entreprise. Ce flux est d’une importance capitale pour la gestion d’une entreprise et doit être mis à jour de manière très réactive. En effet, un retard dans une procédure administrative peut directement impacter les retours sur les stocks, et donc sur les délais d’approvisionnement. Un flux financier performant est donc essentiel pour assurer l’intégrité de la supply chain.